Voyage au Chili
Voyage au Chili : Découvrir le pays du bout du monde !
Heure à Santiago:
- COMMENT Y ALLER
- S'INSTALLER AU CHILI
- ARGENT / BUDGET
- CARACTERISTIQUES
- ÉCONOMIE
- CHIFFRES
- TOURISME
- CARTES
- FRONTIÈRES
- TRANSPORTS
- AGENCE DE VOYAGE
A VOIR/A FAIRE
- CALENDRIER FESTIF
- CIRCUITS & INTERETS
TOURISTIQUES
- SITES UNESCO
- PARCS NATIONAUX
- PARC TORRES DEL PAINE
- SKI
- LES THERMES
VILLES NORD/SUD
- ARICA
- IQUIQUE
- SAN PEDRO DE ATACAMA
- LA SERENA
- SANTIAGO
- VALPARAISO
- PUERTO VARAS
- PUERTO MONTT
- PUERTO NATALES
- ILE DE PAQUES
CULTURE
- FAUNE
- FLORE
- DVD
- VIE POLITIQUE
HISTOIRE
ARTICLES
DIVERS
 


SITES CHILIENS AU PATRIMOINE DE L'UNESCO

Site chiliens a l'UnescoLe Chili compte actuellement 7 sites classés au patrimoine de l'humanité (Uunesco).

Le Parc national Rapa Nui (inscrit en 1995). Bien culturel.
Rapa Nui, nom indigène de l'île de Pâques, offre le témoignage d'un phénomène culturel unique au monde. Arrivée sur l'île vers 300 apr. JC, une société d'origine polynésienne, a créée, indépendamment de toute influence extérieure, de grandes sculptures architecturales. Entre le Ve et VIVe, cette culture aconstruit des sanctuaires et sculpté un grand nombre de Moaiä, figures de pierre gigantesques qui forment un paysage culturel sans égal, et qui fascine le monde d'aujourd'hui.

Les églises de Chiloé (inscrit en 2000). Bien culturel.
Construits entièrement en bois, les églises de Chiloé constituent un exemple unique d'architecture religieuse en Amérique latine. Elles sont la représentation d'une tradition architectonique iniciée par des prêcheurs jésuites itinérants dans les XVIIe et XVIIIe siècles. Après avoir été enrichie par les Franciscains au XIXe siècle, cette tradition perdure encore aujourd'hui. En plus d'illustrer la richesse culturelle de l'archipel de Chiloé, ces églises témoignent de la fusion réussie de la culture et des techniques autochtones avec celles venues d'Europe. En parfaite harmonie avec le paysage et l'environnement, elles sont le symboles des valeurs spirituelles des communautés insulaires.

Le secteur portuaire historique de Valparaiso (inscrit en 2003). Bien culturel.
La ville coloniale de Valparaíso offre un exemple remarquable de développement urbain et architectural en Amérique latine dans la fin du XIXe siècle. Situé dans un site naturel sous la forme d'un amphithéâtre, la ville se caractérise par un tissu urbain traditionnel, spécialement adaptée aux collines environnantes, contrairement à la conception géométrique utilisé sur un terrain plat. La ville a conservé des structures intéressantes du début de l'ère industrielle, tels que les multiples 'ascencores', des funiculaires permettant de relier les quartiers des collines à la partie plane 'el plano'.

Les usines de salpêtre de Humberstone et Santa Laura (inscrit en 2005). Bien culturel.
Les usines de Humberstone et Santa Laura représentent au total près 200 sites d'extraction du salpêtre, où des travailleurs en provenance du Chili, du Pérou, de la Bolivie et même d'Europe, ont vécu dans des villes minières. Ici est né une culture spécifique de cette communauté appelée les 'Pampinos' (La Pampa), caractérisée par sa créativité, son expression linguistique , les liens de solidarité entre ses membres et de sa lutte (précurseurs) pour la justice sociale, qui laissera une marque profonde dans l'histoire des mouvements sociaux. Dans ces usines et d'autres dans la Pampa désertique, l'une des régions les plus aride de la planète et plus hostile, ils sont venus par milliers, à partir de 1880, vivre et travailler, afin d'extraire du plus grand site de salpêtre du monde le nitrate de sodium, un engrais qui a transformé l'agriculture en Amérique et en Europe.

La ville minière de Sewell (inscrit en 2006). Bien culturel.
Situé à 60km à l'est de Rancagua, et à 2000m d'altitude dans les Andes, la ville minière de Sewell a été construite par la Société Braden Copper dans le début du XXe siècle pour loger les travailleurs de la mine El Teniente, qui bientôt allait devenir la plus grande mine souterraine de cuivre dans le monde. Sewell est un exemple remarquable de ville construite par une entreprise industrielle, dans un endroit reculé, afin de rapprocher la main-d'œuvre locale et les ressources techniques et d'exploiter une ressource naturelle. Construit sur une pente trop raide pour la circulation des véhicules à roues, Sewell a été structuré autour d'un grand escalier central partant de la gare. Les bâtiments qui s'alignent le long des rues sont faits de bois et sont souvent peints de couleurs vives avec des couleurs différentes: vert, jaune, rouge et bleu. La ville minière a été abandonnée par une grande majorité de ses habitants dans les années 1970, mais à son apogée, elle habritait 15 000 âmes !

 

Voici les sites que le Chili a présenté pour une éventuelle inscription au patrimoine de l'humanité:

Le parc national de l'archipel Juan Fernadez. Proposé en 1994. Bien Naturel.

Le parc national Torres del Paine et Bernado O'Higgins. Proposé en 1994. Bien Naturel.

Les églises de l'Altiplano chilien. Proposé en 1998. Bien culturel.

Site archéologique de la culture Chichorro. Proposé en 1998. Bien culturel.

Le passage Baquedano (Iquique) Proposé en 1998. Bien culturel.

San Pedro de Atacama. Proposé en 1998. Bien culturel.

Ayquina et Toconce. Proposé en 1998. Bien culturel.

Sanctuaire Inca du Cerro Plomo. Proposé en 1998. Bien culturel.

Palais de la Mondeda. Proposé en 1998. Bien culturel.

Eglise et couvent San Francisco (Santiago). Proposé en 1998. Bien culturel.

Viaduc de Malleco. Proposé en 1998. Bien culturel.

Complexe défensif de Valdivia. Proposé en 1998. Bien culturel.

Art rupestre de la Patagonie chilienne. Proposé en 1998. Bien culturel.

Qhapaq Ñan. Chemin andin. Proposé en 2004. Bien culturel.

Site historique de Monte Verde. Proposé en 2004. Bien culturel.

Qhapaq Ñan. Chemin andin. Proposé en 2010. Bien culturel.





 

accueil | contact | Plan du site

Copyright © 2008-2017 voyage-au-chili.com - Tous droits réservés.