Voyage au Chili
Voyage au Chili : Découvrir le pays du bout du monde !
Heure à Santiago:
- COMMENT Y ALLER
- S'INSTALLER AU CHILI
- ARGENT / BUDGET
- CARACTERISTIQUES
- ÉCONOMIE
- CHIFFRES
- TOURISME
- CARTES
- FRONTIÈRES
- TRANSPORTS
- AGENCE DE VOYAGE
A VOIR/A FAIRE
- CALENDRIER FESTIF
- CIRCUITS & INTERETS
TOURISTIQUES
- SITES UNESCO
- PARCS NATIONAUX
- PARC TORRES DEL PAINE
- SKI
- LES THERMES
VILLES NORD/SUD
- ARICA
- IQUIQUE
- SAN PEDRO DE ATACAMA
- LA SERENA
- SANTIAGO
- VALPARAISO
- PUERTO VARAS
- PUERTO MONTT
- PUERTO NATALES
- ILE DE PAQUES
CULTURE
- FAUNE
- FLORE
- DVD
- VIE POLITIQUE
HISTOIRE
ARTICLES
DIVERS






 


LES TREMBLEMENTS DE TERRE AU CHILI
Les tremblements de terre au Chili Le séisme de 1960 Le séisme de 2010

 

LES TREMBLEMENTS DE TERRES AU CHILI

Plaque NazcaLe Chili se trouve sur la fameuse plaque de Nazca et fait partie des pays les plus touchés par les tremblements de terre.
On enrregistre plusieurs centaines de secousses légères chaque année, et moins de dix séismes significatifs par an. L'histoire et les statistiques nous apprennent qu'un tremblement de terre destructeur frappe le Chili tous les 25 ans; Il ni y a pas de zones géographiques épargnées, mais certaines moins exposées. Du nord au sud, ce sont celles d’Antofagasta, de San Fernando, Temuco et Punta Arenas. Le tremblement de terre le plus lourd en pertes humaines fut celui de Chillan en 1939 (30 000 morts).

 

Subduction plaque de NazcaApres une longue période de gestation, la plaque de Nazca se retrouve submergée par la plaque sudaméricaine, que l'on nomme scientifiquement 'subduction'. Cela se passe en 1575, avec un séisme trés puissant qui touche le sud du Chili. Commence alors une période de friction entre ces deux plaques qui se déplacent de 8cm par an. Les grands tremblements de terre de 1737 et 1837, qui sont comparables a celui de 2010, ne suffisent pas a libérer toutes l'énergie accumulée durant les frictions. Le 22 mai 1960, la zone de friction décroche et libere une énergie accumulée depuis 385ans qui déclenche un séisme de 9.5 sur l'échelle de Richter. Le choc qui se situe dans les fonds marins, causera aussi un tsunami.

Zone de frictionSitué au-dessus d'une des zones de subduction les plus sismiques du globe (en moyenne un séisme de magnitude 8 tous les 10 ans), le Chili est un laboratoire naturel unique offrant un accès direct sur la zone sismogène. Elle résulte de la convergence rapide, plus de 8 cm/an, de la plaque Nazca, et de sa subduction sous la bordure ouest du continent sud-américain, provoquant une déformation rapide marquée par la formation des Andes.

 


Le risque sismique au Chili est associé à trois types de séismes :
• les séismes de subduction, inter-plaques, au niveau de la zone couplée du contact entre les plaques Nazca et Amérique du Sud, comme Valparaiso (1906, Ms=8,6), Antofagasta (1995, Mw=8,1)) ou Arequipa (2001, Mw=8,4) ;
• les séismes intra-plaques au sein de la plaque Nazca, de profondeurs intermédiaires (80-100 km), directement sous le continent, comme Chilán (1939, Mw=8,3), Punitaqui (1997, Mw=7,3) ou Tarapacá (2005, Mw=7,8) ;
• les séismes de faible profondeur associés à la déformation des Andes, qui menacent la région métropolitaine où vit plus de la moitié de la population du Chili, comme Las Melosas (1958, Ms=6,9) ou Curicó (2004, Mw=6,6).
Presque toutes les villes de la côte ont été touchées par un grand séisme au cours du siècle dernier.

Le Chili a une longue histoire de tsunamis associée à ces séismes, attestée depuis le XVIe siècle et par d'anciennes légendes indiennes. La prise en compte du risque associé aux tsunamis est critique pour des installations portuaires comme Coquimbo, Valparaiso, Antofagasta, Iquique et Arica. En dehors des tsunamis générés lors des séismes de subduction localisés entre la fosse océanique et la côte, comme Valdivia (1960) ou Arequipa (2001), le risque associé à des séismes superficiels anormalement lents et de moindre magnitude est réel. Leur détection sismologique en temps réel doit être intégrée dans les systèmes d'alerte.

Selon la société américaine EQECAT, spécialisée dans la modélisation du risque, le fait que le Chili ait mis en place à grande échelle des normes de construction antisismiques a diminué le potentiel de destruction".Il apparaît que les dommages entraînés par le tremblement de terre de 2010 au Chili soient bien moindre que dans d'autres pays qui ont subit des séisme moins puissant, est sans doute dû à l'état de préparation du pays, à de meilleures normes de construction, mais parfois aussi à la localisation et profondeur de l'épicentre. Si un bâtiment s'écroule au cours d'un tremblement de terre, c'est soit parce qu'il a été sévèrement secoué soit parce qu'il a été mal construit. 

 

Echelle de Richter Echelle de Mascali Description Effets Fréquence
1 I   Séisme perçu uniquement par quelques personnes, détecté par des instruments très sensibles. 2500 / jour
2 II Micro Perçu par quelques personnes au repos et se trouvant aux étages supérieurs. Balancement d'objets suspendus. 1200 / jour
3 III Très mineur Perçu par des personnes à l'intérieur des édifices. Les automobiles stationnées peuvent bouger. 300 / jour
4 IV Mineur Perçu par la plupart des gens à l'intérieur des édifices. Bruits de vaisselle, fenêtres et portes. 150 / jour
5 V & VI Léger Certaines personnes sont réveillées. Perçu par tout le monde. Les objets instables sont renversés. 6200 / an
6 VII Modéré Perçu par tout le monde. Quelques meubles sont déplacés. Des morceaux de plâtre tombent. 800 / an
7 VIII Fort Panique: les gens courent à l'extérieur. Petits dommages aux constructions. 120 / an
8 IX & X Majeur Effondrements possibles de mauvaises constructions. Dommages importants chez les bonnes constructions. 20 / an
9 XI Important Edifices déplacés sur leurs fondations. Fissurations du sol. Bris des canalisations. 1 / an
  XII Exceptionnel Destruction quasi totale. Objets projetés dans les airs. 1 / 20 ans


Les grands tremblements de terre dans le monde depuis le début du 20e siecle


- Equateur - 1906: Un séisme de 8,8 au large des côtes de la Colombie et de l'Equateur provoque un tsunami qui cause la mort d'un millier de personnes. 

- URSS - 1952: Séisme de magnitude 9 sur la péninsule du Kamtchatka, qui provoque un tsunami dévastateur ressenti jusqu'au Chili et au Pérou: plus de 2.300 morts. 

- Alaska - 1957: Un tremblement de terre de 8,6 frappe les îles Andreanof et provoque un important tsunami.

- Chili - 1960: Un tremblement de terre de 9,5, suivi d'un tsunami dévastateur dans plusieurs pays bordant l'océan Pacifique, fait 5 700 morts au Chili, 61 à Hawaï et 130 au Japon.

- Alaska - 1964: Un séisme de 9,2 près du détroit de Prince-William, suivi d'un tsunami, fait une centaine de morts.

- Alaska - 1965: Une secousse de 8,7, suivie d'un tsunami, touche les îles Aléoutiennes.

- Asie du Sud-Est - 2004: Un séisme de 9,1 au large de l'île de Sumatra provoque le 26 décembre un tsunami qui dévaste une dizaine de pays voisins et fait plus de 270 000 morts ou disparus.

- Indonésie - 2005: Un séisme de 8,6 près de l'île de Nias au large de Sumatra : 900 morts et 6 000 blessés.

- Haiti - 2010: Un séisme de magnitude 7 fait entre 250 000 et 300 000 morts, plus de 300 000 blessés et plus d'un million de personnes déplacées, selon un bilan de l'ONU.

- Chili - 2010: Un séisme de magnitude 8,8 et un tsunami touchent le centre-sud du Chili et font 523 morts et 24 disparus.

- Chine - 2010: Un tremblement de terre de magnitude 6,9 frappe la province reculée du Qinghai (nord-ouest) faisant 2 187 morts et 80 portés disparus.

- Japon - 2011: Un séisme de magnitude 9 et un tsunami touchent cote pacifique du Tohuku au Japon et font plus de8 000 morts et 20 000 disparus.

Infos pratiques
Au Chili, les règles de sécurité sont enseignées aux plus jeunes à l'école, et le plan 'Daisy' permets aux employés de nombreuses sociétés de participer à des simulations d'évacuation.

Les recommandations de base sont les suivantes :

A l’intérieur :
- s’éloigner des fenêtres, des murs extérieurs, de tout meuble, tableau, luminaire susceptibles de se renverser;

- s’abriter sous une table solide, un lit ou tout meuble résistant ou rester debout sous un encadrement de porte.

A l’extérieur :
- s’efforcer d’atteindre un espace libre, loin des arbres, poteaux électriques, murs ou bâtiments;

- dans la voiture, s’arrêter au bord de la route et attendre à l’intérieur la fin des secousses.

Dans tous les cas, il faut conserver son calme et de suivre les instructions données par les autorités, en particulier en cas d’évacuation des zones littorales en prévision d’un tsunami, ou bien attendre les secours, si nécessaire. Tout séisme important est suivi d’une série de secousses secondaires

 

Liens
Les secousses et tremblements de terre au Chili

Les secousses et tremblements de terre en 'temps réel' dans le monde

 

Un des rares immeubles de Concepcion qui n'a pas résisté au séisme chilien le 27 février 2010.
Immeuble detruit concepcion

 





 

accueil | contact | Plan du site

Copyright © 2008-2017 voyage-au-chili.com - Tous droits réservés.