Voyage au Chili
Voyage au Chili : Découvrir le pays du bout du monde !
Au Chili nous sommes le vendredi 25 juillet 2014 et il est 9:39
- COMMENT Y ALLER
- S'INSTALLER AU CHILI
- ARGENT / BUDGET
- CARACTERISTIQUES
- ÉCONOMIE
- CHIFFRES
- TOURISME
- CARTES
- FRONTIÈRES
- TRANSPORTS
- AGENCE DE VOYAGE
A VOIR/A FAIRE
- CALENDRIER FESTIF
- CIRCUITS & INTERETS
TOURISTIQUES
- SITES UNESCO
- PARCS NATIONAUX
- PARC TORRES DEL PAINE
- SKI
- LES THERMES
VILLES NORD/SUD
- ARICA
- IQUIQUE
- SAN PEDRO DE ATACAMA
- LA SERENA
- SANTIAGO
- VALPARAISO
- PUERTO VARAS
- PUERTO MONTT
- PUERTO NATALES
- ILE DE PAQUES
CULTURE
- FAUNE
- FLORE
- DVD
- VIE POLITIQUE
HISTOIRE
ARTICLES
DIVERS
 

Pablo Neruda - J'avoue que j'ai vécu

Vingt poèmes d'amour

 

PABLO NERUDA

Pablo NerudaLe poète et ambassadeur, Pablo Neruda, de son vrai nom Ricardo Neftali Reyes Basoalto, est né le 12 juillet 1904 à Parral, au Chili. Il passe son enfance à Temuco, petite ville de l'Araucanie au sud du Chili.

Au cours de l'année 1910, Pablo Neruda entre au lycée de garçons de Temuco, où il fait ses études jusqu'en 1920.
C'est le 18 Juillet 1917, qu'un premier article de Neruda est publié dans le journal "La Mañana de Temuco". Cette article, intitulé "Enthousiasme et persévérance", est signé du nom de Neftali Reyes.
Le 30 novembre 1918, la revue Corre-Vuela de Santiago publie le poème "Mes yeux", signé Neftali Reyes. La même année, trois poésies paraissent encore dans cette revue. D'autres sont publiées dans les revues littéraires des Étudiants de Temuco.
Treize autres poèmes paraissent l'année suivante dans Corre-Vuela. Neruda collabore, sous divers pseudonymes, à Selva Austral de Temuco et à des revues de Chillan et de Valdivia. Aux Jeux floraux de Maule, son poème "Nocturne idéal" obtient le troisième prix.

En octobre 1920, il adopte définitivement le pseudonyme de Pablo Neruda.

En 1921 Il s'installe à Santiago où il suit, à l'Institut pédagogique, les cours de préparation au professorat de français. Le 14 octobre il reçoit le premier prix au concours de la Fédération des Etudiants du Chili pour son poème "La Chanson de la fête", qui est publié par la revue Juventud de la même Fédération.

Puis Il collabore en 1922 à la revue Claridad, organe officiel de la Fédération des Étudiants. 24 août, le groupe littéraire Vremia organise une lecture de poèmes par leurs auteurs : Joaquin Cifuentes, R. Monestier, Alberto Rojas Giménez et Pablo Neruda.

A partir de 1923, date de Crépusculaire (Crepusculario), les oeuvres et les récompenses se succèdent au long d'une vie marquée par les voyages, l'errance, l'exil: "Ainsi toute ma vie, je suis allé, venu, changeant de vêtements et de planète."

Entre 1927 et 1935, il a travaillé comme diplomate pour le gouvernement chilien. Son dernier poste fut l'Espagne. En tant que consul, il y est le témoin de la résistance du peuple contre les groupes fascistes qui sèment mort et désolation. Pendant la guerre civile, Neruda choisit le camp du mouvement républicain. Renonçant à sa mission diplomatique, il rejoint les rangs des républicains, d'abord en Espagne, puis en France. Ces événements et surtout le meurtre de son ami le poète espagnol Garcia Lorca l'affectent profondément.

En 1940, après un séjour au Chili, Neruda est nommé, consul général au Mexique. La peinture des grands muralistes, Orozco, Rivera, Siqueiros, n'est pas sans influence sur Un chant pour Bolivar (Canto general) qu'il écrit 1941 et que publie l'Université nationale autonome de Mexico. Il voyage au Guatemala et en Octobre i devient docteur honoris causa de l'Université de Michoacán. En Décembre, Neruda est attaqué par un commando nazi à Cuernavaca. Il reçoit, à cette occasion, le soutien de centaines d'intellectuels de toute l'Amérique.
En 1942 il voyage à Cuba. Le 30 septembre il fait une première lecture du "Chant d'amour à Stalingrad"; ce poème, reproduit sous forme d'affiches, est placardé sur les murs de Mexico. Une fois de plus Pablo Neruda est touché par le deuil: sa fille Malva Marina meurt en Europe.

En 1945, le poète est élu sénateur des provinces minières du nord du Chili; la même année, il adhère au Parti communiste mais les persécutions du président de la République, Gabriel González Videla, l'obligent à fuir son pays. À nouveau, les voyages se multiplient aux quatre coins du monde.

Il retourne en Union soviétique, en Chine et dans d'autres pays socialistes; en Italie et en France. De retour en Amérique, il donne des récitals au Brésil et à Montevideo.
Le 11 avril 1957 Neruda est arrêté à Buenos Aires. Il est relâché après l'intervention du consul du Chili. Il quitte l'Argentine sans donner le récital de poésie annoncé.
Il participe en 1958 à la campagne pour l'élection du président de la République, au Chili.

SebastianaDe retour au Chili il commence à construire, à Valparaiso, sa maison "La Sebastiana".

En 1960 il parcourt l'Union soviétique, la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie, la Tchécoslovaquie et réside le reste du temps à Paris. Il se rend en Italie, d'où il s'embarque pour La Havane.

En Avril il voyage encore en U.R.S.S., Bulgarie, Italie et France. Au retour, il s'installe dans sa maison de Valparaiso.

En Février 1965 il voyage en Europe et se voit nommé en Juin : Docteur honoris causa de l'Université d'Oxford; ce titre est décerné pour la première fois à un Latino-américain.

En Décembre il fait un bref séjour à Buenos Aires puis est de retour au Chili.

A Paris, Aragon publie son Élégie à Pablo Neruda (éd. Gallimard).
Le 28 octobre il légalise au Chili son mariage avec Mathilde Urrutia.
Le 22 mai 1967 il assiste, à Moscou, au Congrès des Écrivains soviétiques. Le 20 juillet il reçoit le prix Viareggio-Versilia, créé la même année pour récompenser des personnalités travaillant pour la culture et l'entente entre les peuples. Il visite l'Italie, la France, l'Angleterre.

Le 30 septembre le comité central du Parti communiste le désigne comme candidat à la présidence de la République. Il parcourt le Chili et matérialise par ses contacts la formation de l'Union populaire. Salvador Allende ayant été désigné comme candidat unique, Neruda se retire.
En 1970 il participe activement à la campagne présidentielle de Salvador Allende. Après le triomphe de l'Unité populaire, Salvador Allende devient président de la République et Pablo Neruda ambassadeur à Paris.
Le 21 octobre 1971 Neruda reçoit le prix Nobel de Littérature.
L'année suivante il se rend à New York, invité par le Pen Club International et prononce le discours d'ouverture,

En Mai 1972 il commence la rédaction définitive de ses "Mémoires" et il renonce à son poste d'ambassadeur en France. En Novembre il rentre au Chili. Le gouvernement et le peuple chilien l'accueillent par un Hommage populaire au Stade national de Santiago.

En 1973 parait "Incitation au nixonicide et Éloge de la révolution chilienne", livre de poésie politique par lequel Neruda contribue à la campagne pour les élections de mars au Parlement. Il lance un appel aux intellectuels latino-américains et européens pour éviter la guerre civile au Chili.
Le 11 septembre un putsch militaire renverse le gouvernement de l'Unité populaire; le président Salvador Allende est assassiné par les militaires.

Pablo Neruda meurt de leucémie le 23 septembre 1973 à Santiago de Chili, douze jours après le coup d'Etat fasciste du dictateur Pinochet. Sa mort a peut-être été précipitée par la mort du président Allende et la perte de nombreux amis et camarades arrêtés ou assassinés par Pinochet. Son enterrement s'est transformé en une manifestation de protestation de dizaines de milliers de personnes contre la dictature. Plus tard, sa veuve décrira la scène dans sa biographie: "De toutes les rues des gens viennent rejoindre le cortège. Des camions apparaissent également avec des militaires qui pointent leurs mitrailleuses. Toujours plus de personnes se joignent au cortège et tous élèvent la voix en criant: "Pablo Neruda, présent, maintenant et à jamais !"

L'Espagne au coeur 1938 Denoël
Electre et Gallimard (Archives)
Les pierres du Chili 1972 Gallimardv Vaguedivague 1971 Gallimard
Les pierres du ciel, 1972 Gallimard
Résidence sur la terre 1972 Gallimard
Incitation au nixonicide et Éloge de la révolution chilienne, 1973 adaptation de Marc Delouze (Éditeurs français réunis).
L'épée de flammes 1973 Gallimard
Odes élémentaires 1974 Gallimard
Mémorial de l'île noire 1977 Gallimard
Splendeur et mort de Joaquim Murieta 1978 Gallimard
Les premiers livres (vers et proses) 1979 Gallimard
Les premiers livres 1982 Gallimard
La rose détachée et autres poèmes 1982 Gallimard
Chant Général 1984 Gallimard
Les vers du capitaine 1984 Gallimard
J'avoue que j'ai vécu 1997 Gallimard
La centaine d'amour 1995 Gallimard
Né pour naître 1996/1996 Gallimard
Vingt poèmes d'amour et une chanson désespérée 1998 Gallimard
Influence de la France et de l'Espagne sur la littérature 1997 Caractères

 


 

accueil | contact | Plan du site

Copyright © 2008-2014 voyage-au-chili.com - Tous droits réservés.