Voyage au Chili
Voyage au Chili : Découvrir le pays du bout du monde !
Heure à Santiago:
- COMMENT Y ALLER
- S'INSTALLER AU CHILI
- ARGENT / BUDGET
- CARACTERISTIQUES
- ÉCONOMIE
- CHIFFRES
- TOURISME
- CARTES
- FRONTIÈRES
- TRANSPORTS
- AGENCE DE VOYAGE
A VOIR/A FAIRE
- CALENDRIER FESTIF
- CIRCUITS & INTERETS
TOURISTIQUES
- SITES UNESCO
- PARCS NATIONAUX
- PARC TORRES DEL PAINE
- SKI
- LES THERMES
VILLES NORD/SUD
- ARICA
- IQUIQUE
- SAN PEDRO DE ATACAMA
- LA SERENA
- SANTIAGO
- VALPARAISO
- PUERTO VARAS
- PUERTO MONTT
- PUERTO NATALES
- ILE DE PAQUES
CULTURE
- FAUNE
- FLORE
- DVD
- VIE POLITIQUE
HISTOIRE
ARTICLES
DIVERS
 


EXPÉDITION PEDRO DE VALDIVIA

Itinéraire expédition ValdiviaTrois ans après le retour d'Almagro, en 1539, Pedro de Valdivia, soldat expérimenté et proche de son supérieur Francisco Pizarro, il va demander à son capitaine la permission de partir en expédition au Chili. Pizarro autorise cette expédition, mais Valdivia devra l'organiser et la financer lui même.

L'Expédition de Pedro de Valdivia est entreprise dans le but de coloniser le Chili actuel, sans gros espoir de découverte d'or ou d'argent suite à l'expédition d'Almagro 3 années plus tot, mais aussi mettre fin à l'occupation de l'empire Inca. C'est pourquoi Pedro de Valdivia parti en janvier 1540 depuis Cuzco avec seulement 11 soldats, 10 indigènes, mais aussi des animaux et de quoi cultiver fruits et légumes. Valdivia a dû partager l'aventure avec Pedro Sancho de la Hoz, à qui Charles V avait accordé en 1539 le droit de découvrir et contrôler les terres au sud du détroit de Magellan et les îles autour. Une veuve, Inés de Suárez, s'est également joint au groupe.

Pour financer la campagne, Valdivia va utiliser ces biens gagnés pour son implication dans la maitrise d'une rébellion des Incas à Cuzco. Toutefois comme cela est insuffisant, il va s'assiocer à un riche marchand espagnol, Francisco Martínez, avec qui il partagera la moitié de ce qu'ils trouveront.

Cependant, d'autres soldats vont se joindre au petit groupe au fur et à mesure. Principalement des groupes de soldats rebroussant chemin suite à des défaites dans l'actuelle Bolivie. Un premier groupe de 16, sous les ordres de Rodrigo Araya. Un groupe de 70 hommes sous les ordres de Francisco Villagra integre l'expédition à Tarapaca. A Atacama, 25 autres sous les ordres de Francisco Aguirre s'ajoutent. Lorsqu'ils arrivent à Copiapo en août 1540, l'expédition était composée de plus de 110 hommes et 1000 Yanaconas (serviteurs).

Après une tentative d'assassinat de Valdivia, Sancho de la Hoz est capturé et forcé de dissoudre sa société par écrit, à abandonner les droits qu'ils avaient convenu de partager. Après avoir expulsé plusieurs de ses complices, il est ré inégré à l'expédition.

C'est ainsi que le 12 février 1541, est officielement fondé la ville de Santiago, en honneur à l'apôtre Santiago, saint patron d'Espagne.


 

Noms des accompagnants (par ordre alphabétic)
Francisco de Aguirre, Diego Delgado, Juan de la Higuera, Martín de Ortuño, Francisco de Vadillo,
Juan de Almonacid, Antonio Díaz de Rivera, Martin de Ibarrola, Juan Pacheco, Pedro de Valdivia,
Pero Alonso, Bartolomé Díaz, Pascual Jenovés, Antonio de Pastrana, Juan Valiente,
Juan Álvarez, García Díaz de Castro, Juan Jiménez, Luis de la Peña, Hernando de Vallejo,
Rodrigo de Araya, Mateo Diez, Ortún Jiménez de Vertendona, Alonso Pérez, Sebastián Vázquez,
Francisco de Arteaga, Pedro Domínguez, Juan Jufré, Diego Pérez, Marcos Veas,
Juan de Ávalos Jofré, Pero Esteban del Manzano, Lope de Landa, Santiago Pérez, Diego de Velasco,
Lope de Ayala, Juan Fernández de Alderete, Francisco de León, Juan Pinel, Jerónimo de Vera,
Santiago de Azoca, Bartolomé Flores, Pedro de León, Francisco Ponce de León, Juan de Vera,
Juan Benitez Monge, Juan de Funes, Juan Lobo, clérigo Rodrigo de Quiroga, Gaspar de Vergara,
Juan Bohón, Juan Galaz, Bartolomé Márquez, Francisco de Rabdona, Francisco de Villagra,
Juan de Bolaños, Francisco Galdames, Bernal Martínez, Juan Rasquido, Pedro de Villagra,
Juan de Cabrera, Juan Gallegos de Rubias, Pero Martin Parras, Francisco de Riberos, Gaspar de Villarroel,
Alonso del Campo, Pedro de Gamboa, Pedro de Miranda, Gonzalo de los Ríos, Antonio Zapata,
Juan Martín de Candia, Ruy García, Alonso de Monroy, Francisco Rodríguez, Juan Zurbino.
Juan de Carmona, Diego García de Cáceres, Alonso Moreno, Juan Romero,  
Alonso Caro, Gerardo Gil, Salvador de Montoya, Juan Ruiz,  
Luis de Cartagena, Juan Godíñez, Bartolomé Muñoz, Gabriel de Salazar,  
Francisco Carretero, Juan Gómez de Almagro, Juan Navarro, Alonso de Salguero,  
Antonio Carrillo, Pedro Gómez de las Montañas, Juan Negrete, Alonso Sánchez,  
Gaspar de las Casas, Juan Gómez de Yébenes, Alvar Núñez, Rodrigo Sánchez,  
Martin de Castro, Juan González, Diego Núñez, Diego Sánchez de Morales,  
Diego de Céspedes, Pedro González de Utrera, Francisco Núñez, Pero Sancho de la Hoz,  
Pedro de Cisternas, Don Rodrigo González Marmolejo, Lorenzo Núñez, don Martín de Solier,  
Alonso de Córdoba, Juan Gutiérrez, Juan Núñez de Castro, Inés de Suárez,  
Juan Crespo, García Hernández, Olea, Antonio Tarabajano,  
Gabriel de la Cruz, Francisco Hernández Gallego, Juan de Oliva, Luis Ternero,  
Juan de Cuevas Bustillos y Terán, Juan de Herrera, Domingo de Oribe, Luis de Toledo,  
Juan de Cháves, Pedro de Herrera, Diego de Oro, Hernando de la Torre,  
Alonso de Chinchilla, Antón Hidalgo, Juan Ortiz Pacheco, Antonio de Ulloa,  

Seulement 77 d'entre eux ont laissé des descendants connus, qui sont à la base de la société chilienne.

Documents:

 

 



 

accueil | contact | Plan du site

Copyright © 2008-2017 voyage-au-chili.com - Tous droits réservés.