Voyage au Chili
Voyage au Chili : Découvrir le pays du bout du monde !
Heure à Santiago:
- COMMENT Y ALLER
- S'INSTALLER AU CHILI
- ARGENT / BUDGET
- CARACTERISTIQUES
- ÉCONOMIE
- CHIFFRES
- TOURISME
- CARTES
- FRONTIÈRES
- TRANSPORTS
- AGENCE DE VOYAGE
A VOIR/A FAIRE
- CALENDRIER FESTIF
- CIRCUITS & INTERETS
TOURISTIQUES
- SITES UNESCO
- PARCS NATIONAUX
- PARC TORRES DEL PAINE
- SKI
- LES THERMES
VILLES NORD/SUD
- ARICA
- IQUIQUE
- SAN PEDRO DE ATACAMA
- LA SERENA
- SANTIAGO
- VALPARAISO
- PUERTO VARAS
- PUERTO MONTT
- PUERTO NATALES
- ILE DE PAQUES
CULTURE
- FAUNE
- FLORE
- DVD
- VIE POLITIQUE
HISTOIRE
ARTICLES
DIVERS
 
 


L'ÉCONOMIE DU CHILI

Le Chili est considéré aujourd’hui comme le pays le plus stable économiquement en Amérique latine. Sous le gouvernement de Pinochet, il connait une forte expansion économique, par système mis en place : l'ultra libéralisme mené par les Chicago Boys, des experts américains. Le gouvernement se lance alors dans la privatisation de nombreux secteurs de l'économie. Le retour à la démocratie, dans les années 1990, n'a pas entraîné de remise en question du système. Jusqu'en 1997, la croissance du jaguar de l'Amérique du Sud, en référence aux tigres asiatiques, est exceptionnelle : Au cours des vingt-quatre dernières années, la croissance annuelle moyenne du PIB a été de 5,2 %, et même de 8,3 % entre 1990 et 1997. L'inflation est elle passée de 27 % en 1990 à près de 2,6 % en 2002. Le faible taux de corruption en comparaison aux voisins, à fait de Santiago un lieu sûr pour beaucoup de sociétés internationales souhaitant s'installer en Amérique du Sud, et à transformer la capitale chilienne en un des poles économique d'Amérique du Sud.

"La Unidad de Fomento" (UF) est un indice économique chilien crée en 1967 afin de limiter les risques liés à l’inflation. Depuis 1990, elle s'ajuste tous les jours en fonction de la moyenne de la variation de l’IPC, ("l’Indice de Precios al Consumidor") déterminé par l’instituto Nacional de Estadisticas et reflétant le coût de la vie au Chili. L’UF, qui sert à exprimer des montants élevés, continue d’être la forme privilégiée pour déterminer les valeurs des biens immobiliers et des prêts, qu’ils soient privés ou de l’Etat. Elle sert également à exprimer des planchers ou des plafonds comme celui du salaire maximum imposable pour les AFP ("Administradoras de Fondos de Pensiones"), les ISAPRES (Instituciones de Salud Previsional) et FONASA ( Fondo Nacional de Salud).

Dans l'idée de guider les entreprises ou les particuliers dans leurs investissements à l'étranger, tous les pays du monde sont classés en fonction des risques qu'ils comportent pour les investissements. Le Chili a actuellement la note de A avec l'entreprise Standar & Pool. Qui aurait cru il y a peu que le Chili serait le pays le plus sur d'Amérique Latine devant le Brésil, le Mexique et l'Argentine. A noter qu'il se trouve également devant des pays tels que l'Espagne, l'Italie, la Russie ou l'Inde...

Contre toute attente, ce n'est pas avec ses voisins d'Amérique latine mais avec les pays d'Asie que l'économie du Chili est la plus impliquée. Situé dans la région du sud du pacifique, il en est effectivement très proche. Les produits fabriqués au Chili trouvent donc preneurs en Malaisie, en Indonésie et aux Philippines, ou encore au Japon et dans les 4 dragons que sont la Corée du Sud, Hong Kong, Taiwan et Singapour.

Résultat, Croissance PIB Chilisuivant les prévisions, l’économie chilienne aura une croissance de 4.2 % en 2013 et de 4.5 % en 2014. L’OCDE est optimiste sur les finances publiques, le système bancaire, les transactions extérieures et l’inflation, qui devrait rester maîtrisée. Le revenu par habitant a passé le seuil des $20.000, qui en fait le plus élevé d’Amérique latine.

La croissance économique et les réformes récentes ont accru l’emploi, réduit la pauvreté et diminué les inégalités de revenu. Les femmes et les jeunes sont entrés en plus grand nombre sur le marché du travail, mais leur taux d’activité reste faible par rapport à ceux de la plupart des pays de l’OCDE et de l’Amérique latine. Les attitudes à l’égard du travail des femmes et des obligations familiales, ainsi que la réglementation relative à l’accueil des enfants, constituent un obstacle à l’emploi féminin, même si des progrès ont été accomplis.

Des risques de ralentissement de la croissance pourraient apparaître principalement si le prix du cuivre venait à baisser plus fortement. Les pressions inflationnistes pourraient aussi être ravivées par les tensions sur le marché du travail. Les politiques monétaires et budgétaires sont bien orientées pour faire face à ces risques à court terme, grâce notamment au taux de change flottant.

 

L'industrie minière
Cuivre du ChiliPremier producteur mondial de cuivre, avec une production totale de 3 400 000 tonnes, l'industrie minière est le pilier de l'économie chilienne. Depuis le début de ce siècle, le secteur économique est dominée par la production de cuivre qui représente environ 50% des exportations chiliennes. Le Chili possède l'un des plus formidables gisements de cuivre connu à ce jour et il en est le premiers producteur. Une rentrée d'argent à risque car celle-ci est largement soumise aux fluctuations des prix du marché mondial, mais il se trouve que le cours à triplé entre 2004 à 2006 !
Immédiatement après le cuivre, le minerai de fer constitue l'une des principales ressources minières du Chili.

Puis le charbon, dont les principales mines sont regroupées dans le centre du pays. Les mines de Lota, au sud de Concepcion, assurent à elles seules les deux tiers de la production.

C'est aussi le premier producteur de nitrate. Les plus grands gisements du monde se trouvent dans le désert d'Atacama.

Le Chili est aussi l'un des principaux producteurs d'or, d'argent, de manganèse, de soufre et de pétrole, de toute l'Amérique latine.


La pêche
La pêche au ChiliDeuxième pilier de l'économie chilienne avec 4000km de côtes, la pêche emploie 15,7 % de la population active et elle représente 7 % du PIB. La production s'élève à 7 590 950 tonnes (poissons marins, crustacés, mollusques et céphalopodes).
La farine de poisson, massivement exportée comme nourriture pour le bétail, occupe la première place, suivie de la pêche et de l'aquaculture. Le Chili est aujourd'hui 2ème producteur mondiale de saumon et la ville de Puerto Montt est la capitale.


Le bois
La forêt constitue la troisième richesse du Chili. Des 15 millions d'hectares de domaine forestier (12 % du territoire), 13 millions sont des bois natifs, 2 millions sont des plantations de pins et eucalyptus et moins de 1 million sont des bois mixtes. La plupart se trouve entre Santiago et Puerto Montt, ou ils bénificient de conditions naturelles idéales.
L
es plantations de pins et eucalyptus sont destinés à l'industrie.

L'agriculture et l'agro-industrie
Ils occupent 15,7 % de la population active et elles représentent 7 % du PIB.
Les principales cultures sont le blé, la pomme de terre, la betterave à sucre, le maïs, le riz, la tomate et l'avoine. Les fruits ont une place prépondérante : raisin, kiwi, melons, pommes, pêches, abricots, prunes et cerises. De larges troupeaux de moutons sont élevés en Terre de Feu et dans les pampas de Magellan. On en oublierait que le Chili fait partie des plus grands esportateurs de vin !


Transports
Comme le Chili possède un littoral particulièrement étendu, les marchandises sont souvent transportées par voie de mer. Il existe par ailleurs au Chili plus de 30 ports internationaux. La marine marchande chilienne est l'une des plus importantes d'Amérique du Sud. La construction du Canal de Panama a largement favorisé les échanges commerciaux internationaux et le développement industriel du Chili.
Le réseau routier comporte plus de 60 000 kilomètres de routes, mais la moitié d'entre elles sont en mauvaise état ou praticables seuleument une partie de l'année en raison des intempéries. Les infrastructures routières les plus modernes se trouvent dans le Vallée centrale.
Il reste moins de 8 000 kilomètres de voies ferrées et seules certaines d'entre elles sont électrifiées. Les deux principales lignes ferroviaires relient Calama à Uyuni(Bolivie) et Santiago-Temuco au Sud du Pays. Il n'existe pas d'infrastructures ferroviaires au sud de Puerto Montt. Le sud du Chili est en effet essentiellement desservi par voie aérienne.

Les principaux partenaires commerciaux du Chili sont les Etats-Unis, l'Allemagne, le Japon, le Royaume-Uni et d'autres pays d'Amérique du Sud.

Années
PIB total millions US$
Exp miles$
Imp miles$
2006
145.996,00
59.995,50
35.973,80
2005
115.295,10
39.536,10
30.300,10
2002
67.236,13
18.179,80
15.794,20
1999
72.978,07
17.162,30
14.735,10
1996
75.778,20
16.626,80
17.698,70
1993
44.463,75
9.199,00
11.125,40
1990
30.344,96
8.373,00
7.677,00

Comme la plupart des autres pays d'Amérique latine, le Chili dépend lourdement du pétrole et doit développer d'autres sources d'énergie afin de réduire cette dépendance. Son potentiel hydroélectrique est considérable mais en grande partie inexploité. Le pays dispose également d'importants gisements d'uranium et envisage l'implantation de centrales nucléaires dans un proche avenir.

Tourisme
Le tourisme au Chili s'installe peu à peu dans les principales ressources économiques du pays. Les sites les plus fréquentées sont le désert d'Atacama au nord, la Patagonie et la Terre de Feu au sud, sans oublier l'Ile de Paques.
Selon la SERNATUR, près de trois milions et demi de d'étrangers ont visité le Chili en 2009. La majorité de ces visiteurs viennent du continent, principalement d’Argentine. Cependant, ces dernières années, le nombre de visiteurs venant d’Espagne, de France, d’Allemagne est en constante augmentation.

 

Les rubriques qui peuvent vous intéresser :
Le tourisme dans l'économie chilienne

La présence francaise au Chili

Liens
Article 'Dans les coulisses du modèle chilien'
L'analyse de Coface, sur le Chili
Lactualité économique Chilienne (source trésor public)
Présentation éconmique du Chili (Source MOCI)




 


 

accueil | contact | Plan du site

Copyright © 2008-2017 voyage-au-chili.com - Tous droits réservés.